Raider

 

 

 

<script src="http://www.compteur-gratuit.org/count/c.js?id=8956929&t=2&d=32&n=6&s=0"></script><noscript>un <a target="_blank" href="http://www.compteur-gratuit.org">compteur gratuit</a> pour votre site web</noscript>

 

<script src="http://www.compteur-gratuit.org/count/c.js?id=8956955&t=2&d=32&n=6&s=0"></script><noscript>un <a target="_blank" href="http://www.compteur-gratuit.org">compteur gratuit</a> pour votre site web</noscript>

 

 

De la création des raiders à nos jours

Chaque siècle de fer fait jaillir une chevalerie aussi dure que lui, mais généreuse et charitable. Dans l’immédiat après guerre, le scoutisme ayant survécu à l’épreuve, les Raiders furent lancés pour soutenir l’effort, et permettre à des garçons d’intégrer les techniques modernes et de réaliser leur soif de spiritualité.

Michel Menu, commissaire National Éclaireur, et son équipe créaient les Raiders Scouts, qui ne désiraient rien autre que d’être plus exigeants dans leur scoutisme, dans la qualité du service auquel ils aspiraient, dans le don de soi-même qui est la ligne de feu de tout jeune chrétien.

Dans un monde où règne l’indifférence moutonnière des actes collectifs et irresponsables, des garçons on voulut atteindre à l’acte créateur et à la maitrise de soi.

Près d’un demi-siècle d’histoire du monde s’était déroulé depuis la création des Boys-Scouts. Le ronron de l’habitude, joint à la lassitude des ans, augmentée des épreuves de la guerre, avait accumulé autant de poussière sur les meubles des locaux scouts que sur le dynamisme de l’Esprit. L’histoire des hommes de Wingate fournissaient l’occasion d’une bonne transfusion de sang.

Équipe Nationale se composait alors du R. P. Rimaud et de Marcel Leclerc (insigne Raider N°2). Après un travail de plusieurs mois avec des Chefs de Troupe actifs, encouragés par le R.P. Forestier, Aumônier Général, une nouvelle étape du Scoutisme chez les Scouts de France était projetée. Au cri des Raiders lancé par la revue « SCOUT » en janvier 1949, des milliers de GO ! retentirent. La 1ère St Cloud, la 54ème Paris, la 83ème Paris, la 7ème Neuilly, la 29ème Paris, furent les cinq premières Troupes à se lancer dans l’aventure.

Tous ceux qui assistèrent à la première investiture des Raiders-Scout, le 8 juin 1949 à Paris, crurent alors à une véritable rénovation du scoutisme. Ils avaient raison. Déjà les garçons ont exploité à fond cet esprit. Des vocations sacerdotales nombreuses sont nées chez les Raiders à Lille, Aix, Paris, Le Havre, Toulouse,… . Déjà de jeunes Raiders ont choisi des métiers d’aventures. Beaucoup, à cette école, ont saisi l’idéal du don de soi, et le courage de le vivre. Presque tous deviennent des chefs. 220 Troupes Scout de France avaient reçu l’investiture Raider en 1953. 100 autres s’y préparaient. Avec les Raiders, la 27ème Paris passe de 3 à 10 premières classes et fonde une Troupe ; la 15ème Toulouse de 1 à 6 premières classes ; la 1ère Aix de 4 à 11 premières et de 26 à 37 scouts. Cinquante autres rapports, tout aussi intéressant, jalonnent l’ascension du mouvement.

Aujourd’hui, les scouts d’Europe propose actuellement un programme raider assez proche de l’idée de Michel Menu. Quant aux SUF, dont il est sujet ici, des scouts peuvent être investis raiders à titre individuel. Ainsi à la troupe 27e Paris, 18e Raider, un engagement raider a été pris en juillet 2005, deux en juillet 2009, et deux autres encore en juillet 2011. Aujourd’hui la troupe 27e Paris compte plusieurs aspirants, elle a désormais renoué avec la tradition, s’il plait à Dieu pour toujours.



Service simple et pro

C'est parti