Raider

 

 

 

<script src="http://www.compteur-gratuit.org/count/c.js?id=8956929&t=2&d=32&n=6&s=0"></script><noscript>un <a target="_blank" href="http://www.compteur-gratuit.org">compteur gratuit</a> pour votre site web</noscript>

 

<script src="http://www.compteur-gratuit.org/count/c.js?id=8956955&t=2&d=32&n=6&s=0"></script><noscript>un <a target="_blank" href="http://www.compteur-gratuit.org">compteur gratuit</a> pour votre site web</noscript>

 

 

Notre Aventure

Voilà comment nous avons décidé de nous lancer à l'aventure. Lors de notre camp HP (Haute Patrouille),nous avons discuté avec deux de nos chefs, investis raiders depuis quelques années, de leur engagement. Ils ont réussit à nous faire partager à un tel point leur expérience que cela nous a donné envie de les suivre. Dès la fin de ce camp, nous décidions de nous lancer dans cette aventure. Nous avons alors réaliser nos défis de notre mieux.


 

 

Pierrick

  - Pour le brevet sportif, nous avons parcouru en deux jours 200km à vélo. Nous sommes partis de Paris jusqu'à Bourges. Ce raid fut un grand moment. Et je me souviens encore des difficultés que nous avons eu dans les montées, sous le froid le matin et la chaleur l'après-midi.

    - Pour le brevet communication, nous avons créé ce site qui nous a permis de partager à ceux qui ne le connaissait pas l'aventure scoute. Nous élaborons aussi des téléphones de campagnes pour la troupe. Cela permettra à chaque patrouille de contacter les autres patrouilles pendant les camps.

     - Pour le défi mission, nous sommes tous partis dans un monastère pendant 4 à 5 jours. Ceci fut pour moi l'un des moments les plus forts de ma vie de chrétien. Partager une semaine avec les moines, qui ne cessent de prier pour nous  m'a beaucoup fait réfléchir. Jamais je n'ai senti ma Foi aussi forte.

    - Pour le défi raid, je suis parti deux jours avant le camp pour parcourir la centaine de kilomètres qui me séparait du lieu de camp. Sur ces routes de France, j'ai soit bien senti mes pieds, mais j'ai surtout réussi à me dépasser et malgré ma fatigue j'ai réussi à avancer et aller de l'avant. Je me souviendrai toujours de ces deux jours seul livré à moi même et à mes pensées dans la nature.

 

Il y a à peine un an, je n'aurais jamais pensé qu'un jour je me lancerai dans cette aventure. Je pensais que je n'y arriverai pas, que je n'étais pas le scout idéal attendu. J'avais tort! Car, bien au contraire, cela peut concerner chacun d'entre nous, cette progression n'est pas pour un scout d'élite. On peut donc ce lancer dedans dès que l'on est second et que sa première classe est proche. Malgré tout, il faut avoir beaucoup de volonté, de courage et pas mal de temps à consacrer.

 

Service simple et professionnel

Créer un blog

Paul

J'ai demandé à suivre la progression raider en mars 2011, lors d'une nuit d'adoration dans ma paroisse. Puis je me suis fixé et j'ai réalisé les épreuves suivantes:


Défi mission : J'ai réalisé une retraite en juin à la fin des cours. Ce fut quatre jour de plénitude et de tranquillité. Auprès du Seigneur, j'ai pris le temps de percevoir la mesure de mon engagement et de reprendre un vrai rythme de prière. J'ai choisi l'abbaye de St Wandrillle, où je m'étais déjà rendu pour quelques jours avec les ainés de la Troupe. Ma maîtrise m'a donné un dossier de méditation. J'ai plus particulièrement approfondi les points suivants:

- Les évangiles quotidiens

- Les quarante jours au désert du Christ et la retraite du scout raider

- Quelle place a Dieu dans ma vie ?

- Pourquoi ai-je choisi de devenir raider-scout ? Pour qui ?

- Quels sont les objectifs que je me fixe pour faire grandir ma patrouille ?

- Comment se remettre à la Providence ?


Défi intervention : J'ai passé une journée (10h-17h) à aider une association d’accueil des plus démunis. C'est-à-dire: préparation du repas, service, vaisselle, jeux, discussion. J'en garde un très bon souvenir, d'ailleurs je croise régulièrement une de ces personnes, avec qui je prend le temps de discuter. J'ai également passé également  mon PSE1 (Premiers Secours en Équipe 1), avec une semaine entière de formation, qui m'a permis d'améliorer mon aptitude au service.


Défi communication : Nous avons créé ce site à deux, avec Pierrick afin de faire découvrir ce que sont les raiders, la force de notre aventure et le goût de l'idéal scoute. Cela m'a appris à me servir de ce moyen de communication, internet afin de témoigner. A de multiples reprises, j'ai également présenté mon parcours et les raiders, en général à ma Troupe, souvent à mon entourage.


Défi sport : Nous avons organisé et réalisé à quatre, avec Pierrick et deux autres, un raid vélo. En deux jours, nous avons parcouru les 220 km séparant Paris de Bourges. Ce trajet n'a pas été choisi au hasard car il nous permettait de rejoindre le lieu de notre camp de Pâques. Nous pédalions de 7 h à 21 h, ce fut donc un grand moment d'effort pour tous et nous n'avons vraiment réalisé notre exploit qu'une fois arrivés. J'étais chargé avec Pierrick de la partie de préparation. Nous avons donc tracé le raid et organisé les points de repas, de bivouac et lieux essentiels de passage. Nous tenions également  la carte la plupart du temps. Cela nous a permis d'allier la technique et le physique.


Défi raid : Je suis parti seul de la gare de Dijon en direction de Lons-le-Saunier- Saunier. J'ai donc pris deux jours pour parcourir les 100 km qui me séparait de mon point d'arrivée. Je marchais en fait vers mon lieu de camp d'été, qui débutait trois jours après mon départ de Dijon. J'avais décidé de partir avec les différents point par où passer  et de me laisser conduire par les indications des habitants. Ainsi un homme m'a indiqué des chemins à travers bois et m'a accompagné sur un bout de ma route et j'ai fait découvrir ma Foi et Dieu à un vieil homme sur la place d'un village. Ces deux jours de solitude et d'épanouissement, m'ont permis à la fois de me dépasser, de me remettre à la Providence Divine, de prendre du temps pour Dieu, et de faire découvrir le scoutisme et mon idéal aux personnes rencontrées.

 

Service à la Troupe: Nous avons fabriquer des téléphones de campagne qui permettent aux patrouilles et à la maitrise de communiquer pendant le camp.


Ces nombreuses expériences qui touchent les points forts du scoutisme, m'ont ouvert à un goût profond de l'idéal scout. Depuis un an, j'ai découvert tellement de choses qui m'ont fait progresser et je sais que mon investiture, lors du camp Jura 2011, a été un engagement fort à persévérer et à agir comme raider dans ma vie de tous les jours. J'espère avoir fait passer mon goût pour le scoutisme et tout particulièrement pour les raiders.

Aujourd'hui je suis routier et je continue de faire vivre mon idéal pour aller de l'avant et persévèrer dans les projets du Clan.